La détoxification d'intersaisons

Les vacances d’été sont derrière nous, la rentrée est passée, nous voici  en automne, une saison de transition, qui nous invite, comme le fait la nature à nous préparer pour l’hiver.

 

Une base énergétique saine et rechargée, aidera à traverser sereinement la période froide.  

 

L’organisme est capable de s’auto-nettoyer deux fois par an, au printemps et à l’automne, mais l’aider peut être nécessaire pour affronter la nouvelle saison. 

 

Suralimentation, sédentarité, stress, pollution font aujourd’hui partie de notre mode de vie. Notre corps a tendance à s’encrasser et à  être dépassé par la quantité de toxines à éliminer.

 

 

La cure de détoxification

Ce concept est très à la mode et parfois proposé un peu trop facilement et sans précaution.

 

En naturopathie on parle de la cure d’automne afin d’éliminer les toxines, elle se compose d’une période de détoxification suivie d’une période de revitalisation.

 

Avant d’entreprendre cette cure, il est nécessaire et très important de bien vérifier sa vitalité afin de ne pas s’affaiblir encore plus.

Vous devez définir l’importance de votre toxémie (niveau d’encrassement de l’organisme) et sa nature afin de solliciter les émonctoires concernés (organes responsables de l’élimination des toxines). Ils seront alors ouverts et stimulés en fonction de votre vitalité.

 

La crise curative

Une telle cure peut engendrer une crise curative (douleurs abdominales, diarrhée, nausées, éruption…) Bien qu’indésirables, ses désagréments sont des signes positifs qui prouvent que la toxémie s’est remise en circulation pour être éliminée. L’intensité des symptômes sera régulée par l’adaptation de la cure en fonction des réactions.  

La crise curative cessera en 2 ou 3 jours, mais son éventualité est bien la preuve qu’il est important de prendre des précautions, de prévoir un éventuel aménagement de ses conditions de vie et d’envisager une fatigue passagère. 

 

La cure de détoxification durera environ 3 semaines et sera suivie d’une cure de revitalisation

 

Important

Si vos conditions de vie sont intenses, remettez à plus tard votre cure.

Si vos désagréments persistent stoppez votre cure.

Votre naturopathe est là pour vous accompagner au mieux.

 

La cure de détoxification est déconseillée :

Aux personnes convalescentes (force vitale trop faible)

Aux femmes enceintes ou qui allaitent (les toxines ne doivent pas être remises en circulation)

Aux enfants (en cours de croissance)

Aux personnes âgées (force vitale plus faible et toxémie plus importante)

 

Ces personnes doivent alors choisir de suivre une cure de revitalisation

 

Déroulement de la cure:

 

Supprimer d'abord les surcharges :

Adaptez votre alimentation, limitez la consommation de viande, de céréales, de légumineuses et de pommes de terre.

 

La viande rouge, est trop riche en substances acidifiantes pour l’organisme, elle génère des déchets difficiles à éliminer par les reins et elle affaiblie l’organisme. 

Vous pouvez la remplacer par les œufs (pas plus de 2 par jour), les petits poissons gras (sardine, maquereaux, hareng…), les algues (riches en vitamines et minéraux).

 

Les céréales, légumineuses et pommes de terre demandent un temps de digestion et d’élimination assez long, ce qui réclame de l’énergie au corps.

 

Limitez également la consommation de thé, café, chocolat, soda. Ce sont des aliments qui excitent l’organisme inutilement. Le tabac est à éliminer.

 

La monodiète

Si vous avez suffisamment de vitalité, vous pouvez l’envisager. Elle consiste à ne consommer qu’un seul aliment par jour, à volonté, pour faciliter la digestion et réduire l’énergie qu’elle demande au corps.

Elle est souvent suggérée en automne avec le raisin. En effet ce fruit, a une grande capacité de purification et de régénération.

 

 

Mais attention, les conditions de la monodiète doivent être organisées. La crise curative peut être un peu forte (maux de tête, nausées, grande fatigue…) Une fois les désagréments passées, son action sur le terrain est très positive, elle améliore l’état général, augmente le tonus…

 

Drainer et stimuler

  • La sphère ORL 

En médecine chinoise, l’automne est la saison des poumons et des intestins. C’est le moment de les faire travailler et de les nettoyer.

  1. Bien respirer, en privilégiant une respiration abdominale afin de bien vous oxygénez et calmer votre système nerveux. La respiration est une aide en cas de stress, et favorise la concentration. 
  2. Aérez-vous en plein air et pratiquez un exercice physique, lui seul stimule tous les émonctoires en même temps.

 

Aliments qui agissent sur la sphère ORL :

  1. Ail et oignons éliminent les congestions dans les poumons
  2. Gingembre : ouvre les bronches, favorise l’expulsion des mucosités, renforce la vitalité et le système immunitaire
  3. Brocolis, choux, choux-fleurs : riches en soufre, aident à diminuer l’inflammation dans les poumons.

 

Le Bol d’air Jacquier :

Un procédé qui permet de respirer de l’essence de résine de pin, pour une meilleure ouverture des alvéoles pulmonaires et une meilleure oxygénation.

 

  • Les intestins et l’équilibre de la flore intestinale : Attention à l’alimentation inadaptée. 

Les intestins ont de très nombreuses terminaisons nerveuses, ils régulent indirectement beaucoup de fonctions notamment notre système immunitaire. Ils sont considérés comme notre deuxième cerveau. 

  • Consommer quotidiennement des fibres afin de garder une flore saine. 
  • Prévoir toujours une crudité pour commencer le repas, afin de favoriser les sécrétions enzymatiques. (Si vous êtes sujet aux ballonnements privilégier plutôt les légumes cuits).
  • L’apport en fruits et légumes, aliments riches en fibres,  doit approcher les 50% (aubergine, brocoli, courgette, poireau, haricots verts et carottes, pomme, poire, prune, pruneau, kaki...). Consommez les fruits à distance des repas (30 minutes avant ou 3 heures après).
  • Les probiotiques : indispensable en traitement de terrain. Choisissez-les bien dosés : (10 milliards de colonies, et 4 ferments lactiques différents).
  • Le curcuma est anti-inflammatoire et antioxydant, il stimule aussi le foie. Il peut compléter les probiotiques pour résorber les troubles digestifs  (à associer au poivre pour améliorer l’absorption de la curcumine)
  • Le psyllium est un mucilage riche en fibres et permet de restaurer le fonctionnement normal du colon et d’accélérer le transit, le lin est aussi un mucilage, riche en fibres et en pectines et agit sur la constipation chronique.
  • L’aloé vera sous forme de gel a des propriétés laxatives, active les contractions du colon, facilite le transit intestinal, assainit la flore intestinale et aide à l’élimination des toxines.
  • La bourdaine, la mauve et la guimauve régulent le transit (augmentent l’hydratation du bol intestinal, stimulent la motricité des intestins et calment les inflammations gastriques et intestinales.
  • Le vinaigre de cidre,  est un bactéricide doux qui  favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit.
  • Un ½  jus de citron dans  de l’eau tiède le matin à jeun est efficace pour stimuler le système digestif, détoxiquer et stimuler le foie.
  • Favoriser l’activité physique accélère le transit.
Les autres plantes qui aident à la détoxification 
  • Le desmodium (desmodium ascendens) est une plante africaine, excellent hépatoprotecteur, il aide à la détoxification en soutenant le foie. (attention ne pas l'utiliser chez la femme enceinte. De manière générale pas de détoxification pour elle)
  • - L'artichaud, le radis noir, le chardon-marie, le curcuma, le romarin, sont des plantes qui ont le même type d'action avec des puissances plus ou moins fortes.
Attention à ne pas cumuler les plantes que vous utiliser au risque de créer une crise curative trop forte. De plus le choix de la plante utilisée se fera en fonction de son terrain et de sa force vitale. Votre naturopathe est là pour vous guider.

Une fois votre cure de détoxification terminée (3 semaines environ) on entre dans la phase de revitalisation.

Les conseils donnés ici ne se substituent jamais à un suivi médical ni a un traitement.
Si votre docteur en médecine vous a prescrit précédemment des médicaments ou des soins, lui seul est habilité à modifier son ordonnance.
Les recommandations en hygiène et de qualité de vie ainsi que les compléments alimentaires du naturopathe ne prétendent à aucun traitement de maladie.